Musique Classique

Le festival international de Colmar

Depuis plus de 30 ans la musique classique a trouvé sa place en Alsace. Incontournable, le festival international de Colmar se distingue par son esprit et sa ligne directrice : surprendre, inviter à la découverte, partager l’émotion du sublime. Porté par une programmation toujours époustouflante, en hommage à un grand nom, il est le rendez-vous des mélomanes avertis comme des curieux d’un jour. La Maison des Têtes vous invite à vivre la musique du bout du cœur.

Dans les rues de Colmar, du 4 au 14 juillet, il est fort probable que vous croisiez chefs, solistes ou musiciens de renommée internationale, s’affairant vers le Koïfhus, la Chapelle Saint-Pierre ou l’église Saint-Mattieu, les trois lieux historiques choisis pour accueillir le festival. Pour sa 31ème édition, la manifestation clame son amour à Claudio Abbado, chef d’orchestre italien et figure majeure de la musique de ce dernier demi-siècle. Pendant 10 jours, à travers un programme mettant en lumière les stars du genre, les talents en devenir et chefs d’œuvres inestimables de Bach à aujourd’hui, le classique va offrir ce qu’il a de plus beau.

 

C’est la musique symphonique qui ouvrira le bal, complété par des œuvres de musique de chambre et du chant choral. En ouverture jeudi 4 juillet, l’Orchestre national philharmonique de Russie célébrera Beethoven avec l’Empereur, le Concerto pour piano n°5 mené au clavier par Alexandre Romanovsky. Le vendredi 5, sous sa casquette de compositeur, le génial chef d’orchestre israélien Rani Calderon proposera en exclusivité une œuvre de son répertoire personnel : le Prélude à son opéra Notre Dame de Paris. Le samedi 6 juillet sera marqué par la venue du talentueux Gautier Capuçon, extraordinaire dans l’interprétation du Concerto pour violoncelle de Dvorak. La violoniste Viktoria Mullova dans le Concerto pour violon n°1 de Chostakovitch et l’altiste Svetlana Stepchenko dans Harold en Italie, en hommage à Berlioz, complèteront le programme.

Côté musique de chambre, il faudra compter sur le talent de Gautier Capuçon et Hélène Mercier en hommage à Brahms et Dvorak, Renaud Capuçon aux côtés de Mozart et Beethoven ou encore Grigori Sokolov, ce phénomène du piano toujours fidèle à Colmar. Le Quatuor Strada placera Schubert, Brahms, Webern au cœur d’une sublime confrontation viennoise et le Quatuor Akilone provoquera Beethoven et Brahms en duel.

 

Côté chant choral, la Russie s’invite à Colmar avec trois époustouflants concerts du Grand Chœur Académique le 12 juillet autour de Vivaldi et Mozart, le 14 juillet autour d’œuvres russes et le 13 juillet a cappela.

Des notes par millier pour toucher l’âme en plein cœur, le festival international est un rendez-vous à ne pas manquer lors de votre séjour à la Maison des Têtes. Savoir-recevoir et musique, gastronomie et culture, L’art de vivre prend ses quartiers d’été à Colmar.

31ème festival international de Colmar, 4 au 14 juillet : www.festival-colmar.com