Mary chef pâtissière

PORTRAIT SUCRÉ, MARY CHEF PÂTISSIÈRE

Alsacienne pur sucre, Mary Menweg distille depuis novembre 2017 fraîcheur et gourmandise sur la carte des desserts de la Maison des Têtes. La jeune chef pâtissière a rejoint l’historique établissement pour composer aux côtés du chef étoilé Éric Girardin une jolie partition aux accords parfaits. Portrait.

23 ans et glucosée jusqu’au bout des ongles, Mary a déjà derrière elle un solide parcours. C’est d’abord avec le chef pâtissier Didier Fischesser à l’Auberge Saint-Laurent à Sierentz qu’elle a usé fouet et maryse. Aujourd’hui responsable création pour l’Auberge de l’Ill 3*, il va sans dire que Didier Fischesser lui a transmis les techniques et valeurs qui font les futurs grands. Après une belle expérience aux côtés de Pascal Bastian à l’Auberge du Cheval Blanc 2*, la jeune Alsacienne a trouvé à la Maison des têtes le tremplin de ses aspirations. Ici, entre les murs de l’historique établissement, dans l’écrin de blancheur du restaurant Girardin, elle compose une pâtisserie simple et authentique, aux racines du goût. A l’image de la cuisine du chef, le produit est au centre de toutes les inspirations. Fraises d’Alsace, cerises, le fruit d’une qualité exceptionnelle joue de ses parfums et textures dans des desserts à l’irrésistible gourmandise. Sucrée, fraîche et croquante, la cerise noire se marie à la légèreté d’une crème pistache, pain de Gênes et sorbet sauge. Plante aromatique, fruit frais, fruit sec, le trio est savoureusement gagnant. Parmi les créations de la jeune pâtissière, le chocolat Jivara, un lait doux et onctueux de la Maison Valrhona, trouve l’équilibre absolu avec la cacahuète torréfiée et le caramel. Souvenirs d’enfance et régression gourmande, la proposition touche en plein cœur.

Celle qui voue une profonde admiration à Pierre Hermé et Claire Heitzler, maestros alsaciens du sucre, se reconnait dans une pâtisserie esthétique et travaillée où finesse des compositions et élégance se mettent au service du goût. Simple et sincère, la gentillesse au bord du cœur, Mary distille sa générosité sous un joli voile de sucre. A la Maison des Têtes, l’émotion se déguste aussi dans les assiettes à dessert.