L’ESPRIT DE NOËL

Ponctué de légendes et traditions, l’esprit de Noël a en Alsace une saveur toute particulière. Celle de la cannelle et de l’orange, des lumières par milliers, des décors féeriques, des façades à colombages étincelantes. Mais c’est aussi l’esprit du partage, de la famille, de la chaleur d’un joli moment qui trouve entre les murs de la Maison des Têtes un écho plus que parfait.

Le long de la petite Venise, dans les ruelles pavées, au détour des bâtiments historiques, partout la magie de Noël s’est installée. De jour comme de nuit, de fin novembre à fin décembre, Colmar raconte une jolie histoire dans laquelle chants et traditions résonnent à l’unisson. Constellée de lumières, la ville entraine le visiteur de ruelles en places à la découverte d’un patrimoine architectural étourdissant où la beauté des siècles s’affiche sur les façades de pierre. Puis un chemin de lumière mène aux cinq marchés de Noël, intimes et authentiques, blottis aux quatre coins de la ville.

Sous le regard silencieux de l’élégante église des Dominicains dont les œuvres d’art du XIVème siècle méritent l’attention, le premier marché accueille une soixantaine de maisonnettes. Boules et guirlandes, personnages et étoiles de verre, objets de bois emplissent les étals offrant de composer à sa manière cadeaux et décors féeriques.

A quelques encablures, sur la place Jeanne d’Arc, le deuxième marché invite à pénétrer dans un authentique village. Ici, entre les maisonnettes, l’église et le petit troupeau de chèvres, le terroir s’affiche avec gourmandise. Spécialités alsaciennes, foie gras, charcuterie, vins, eaux-de-vie, Bredele de Noël et pains d’épices sont autant de bonnes idées de cadeaux à dévorer.

Troisième marché et autre ambiance sur la place de l’ancienne Douane. Aux pieds de la fontaine Schwendi, les décorations traditionnelles côtoient les créations tendances quand, à la nuit tombée, le Koïfhus se pare d’un joli voile coloré. A l’intérieur céramistes, potiers, maîtres verriers, ébénistes, chapeliers et bijoutiers exposent objets d’arts et antiquités.

Retour à la petite Venise pour découvrir avec les enfants le cinquième et dernier marché. Lapins et moutons, crèche mécanique et chevaux de bois soulèvent des « waou » alors que le père Noël, dans son habit rouge, attire tous les regards.

Partout en ville la lumière guide l’esprit de Noël pour le pousser jusqu’à la porte de la Maison des Têtes. Ici, Éric et Marilyn Girardin, font du savoir-recevoir un art et de l’accueil une tradition pour offrir à leurs hôtes la sincérité d’un joli moment à partager, sous le ciel étoilé d’un Colmar en fête.